Je vous propose aujourd’hui un article totalement inédit et inhabituel. Il s’agit d’un article invité, rédigé par le site Bonne-Assurance.com. Il me paraissait intéressant pour les riders que vous êtes, de savoir comment ça passe quand on veut quand même acheter une maison quand on pratique un sport extrême. Explication :

Sport extrême et assurance de prêt, quelles sont les possibilités ?

Emprunter de l’argent implique la souscription à une assurance-crédit, mais la pratique d’un sport à risque peut freiner votre accès au crédit.

Lorsque vous souhaitez faire l’acquisition d’un bien à crédit, l’organisme prêteur vous demandera généralement de souscrire à un contrat d’assurance emprunteur. Grâce à cette assurance, le prêteur est sûr d’être remboursé de la somme qu’il a prêté. Dans certains cas de figure toutes les garanties ne peuvent pas être appliquées, notamment lorsqu’on pratique un sport extrême. Cette semaine, Bonne Assurance vous partage ses conseils d’expert pour vous permettre un accès simplifié à l’emprunt, même en pratiquant un sport à risque !

Sport extrême et assurance de prêt, quelles sont les possibilitésQuels sports sont les plus dangereux pour les assureurs ?

Il n’existe pas de liste « officielle » qui recense les sports et loisirs considérés comme risqués par les assureurs. Néanmoins nous vous avons préparé une liste des sports que l’on retrouve régulièrement dans les listes d’exclusion des contrats d’assurance.

Domaine Sports
Aérien

-Avion / Hélicoptère / Deltaplane / ULM / Planeur

-Saut en parachute / Skydiving / Wingsuit

Aquatiques

-Plongée / Spéléologie

Kitesurf / Surf / Bodyboard

-Kayak / Rafting / Canyoning

Nautiques

-Course de bateaux

-Conduite de hors-bords / Scooter des mers

-Ski nautique / barefoot / wakeboard

Mécaniques

-Course de voitures / motos sur piste

-Cross et rallyes

Autres

-Street luge

-Cliff Diving

-Corrida / Rodéo

-Escalade

-Sports de combat

-Hockey sur glace

 

Quelles conséquences pour votre emprunt ?

Pratiquer un sport extrême de manière professionnelle ou régulièrement mais en amateur est généralement un vrai frein pour accéder à un emprunt. C’est normal, pour les assureurs vous avez en moyenne plus de chance d’avoir un accident du fait de votre activité.

Evidemment, un « petit » accident est sans gravité pour l’assureur, mais un accident plus grave qui entraîne un arrêt de travail et donc une baisse de revenu l’est nettement plus. Si vous ne gagnez plus d’argent, vous ne pouvez pas rembourser votre prêt et c’est votre assureur qui doit prendre le relai pour verser l’argent à votre prêteur. Pour compenser ce risque d’accident, les assureurs appliquent souvent une surprime, si le sport en question n’est pas totalement exclu.

Sport extrême et assurance de prêt, quelles sont les possibilitésQue faire au moment de contracter le prêt ?

Pour emprunter une somme importante d’argent, vous devrez remplir un questionnaire de santé dans lequel il vous faudra indiquer si vous avez des comportements à risque, et les sports extrêmes en font bien sûr partie.

Attention : Inutile de mentir dans le questionnaire, cela finira simplement par se retourner contre vous tôt ou tard et vous ne seriez pas couvert du tout en cas d’accident.

Selon vos réponses, les assureurs décideront s’ils souhaitent vous assurer avec surprime, ou pas du tout. Pour trouver plus facilement l’assureur qui convient le mieux à votre activité, sachez que la législation est favorable au consommateur.

La loi Lagarde

Apparue en 2010, la loi Lagarde a introduit la notion de délégation d’assurance, c’est-à-dire d’assurer votre crédit auprès d’un assureur qui n’est pas le prêteur. Vous pouvez donc tout à fait consulter les offres des compagnies d’assurances pour trouver celle qui vous coûtera le moins cher.

La loi Hamon

Instaurée en 2014, la loi Hamon vous octroie une période d’un an après la signature de votre prêt immobilier durant laquelle vous pouvez changer librement d’assureur.

Attention :  Le changement est possible seulement si les garanties du nouveau contrat sont au moins équivalentes à celles de votre ancien contrat.

Il ne faut vraiment pas négliger cette possibilité, car l’assurance d’un crédit peut représenter jusqu’à 30% du poids total du crédit si vous choisissez une mauvaise offre.

Comment rechercher efficacement la meilleure assurance ?

Pour vous faire gagner du temps et de l’argent, les courtiers en assurance peuvent vous aider. L’activité d’un courtier en assurance consiste à comparer un grand volume d’offres proposées par les assureurs avec lesquels il est en relation, pour trouver directement l’offre adaptée à votre cas en particulier. C’est d’autant plus intéressant pour vous que le service est totalement gratuit puisqu’un courtier est rémunéré par les assureurs, et non pas les clients alors n’hésitez pas !

Recherches associées:

  • assurance prêt sports à risque