Cet article est un test de matériel. Il y a quelques mois de cela, le service communication de Décathlon, et plus particulièrement du département Oxelo Skates, m’a contacté pour tester le nouveau modèle de roller freeride, le MF500 HB. C’est avec un grand plaisir que j’ai accepté cette proposition. Voici le test, avec tout d’abord, la partie technique, puis mon ressenti.

Les rollers freeride MF500 HB d’Oxelo testés par Ride And Slide !

Voici la présentation faite par Oxelo : « À mi-chemin entre la discipline du fitness et du freestyle, le roller freeride (ou freeskate) est le parfait compromis entre le ride sur les différents éléments qu’offre la ville (trottoires, escaliers, bancs publics…) et le déplacement urbain. L’idée n’est pas de réaliser de grosses figures comme en skatepark mais de se réapproprier la ville et de la parcourir de manière complètement libre. Rapides, maniables et résistants, les rollers Freeride MF500 HB sont parfaits pour se déplacer en ville mais aussi pour enchaîner les sauts, sprints, wall ride et s’adonner aux slaloms. Ils offrent une très bonne qualité de glisse grâce à une platine en aluminium extrudée, des roulements ABEC7 et des roues freeride de 80mm et d’une dureté de 82A. Le chausson avec mousses épaisses et intérieur en nylon et lycra offrent un super confort d’accueil pour vous permettre de rouler des heures à travers la ville et la boucle de verrouillage sur collier (courrier 45°) garantit une cheville bien maintenue. Alors si vous êtes adeptes de sensations fortes et en recherche d’un sport qui n’obéit à aucune règle, ces rollers sont faits pour vous ! »

Fiche Technique

Les MF500 HB sont des rollers de la gamme Freeride.

Oxelo Roller Freeride MF500 HB Noir Bleu

Description technique de décathlon :

Composition

Boot : 100.00% Thermo Polyéthylène
Partie haute – Tissu principal : 100.00% Polyester
Roues de rollers : 50.00% Polyurethane, 50.00% Polycarbonate
Cuff : 100.00% Thermo Polyéthylène
Chassis : 05.00% Polyamide 6.6, 10.00% Caoutchouc – Thermoplastique, 85.00% Aluminium
Bouclerie : 50.00% Polyurethane, 50.00% Polyamide 6.6
Roulement : 100.00% Acier

Quel maintien avec ces rollers freeride ?

Le cuff (la partie plastique supérieure aussi appelé « spoiler ») haut a été développé avec un objectif : offrir un maintien optimal du pied. Pour cela, il est moulé avec un composite mélangé avec 15% de fibre de verre.
Et pour (encore plus) de maintien, le roller dispose de 2 boucles micrométriques et de lacets.

Quelle protection contre les chocs ?

Pads plastiques sur l’avant du pied pour protéger les rollers pour les slides ou en cas de chute.

Ces rollers sont-ils polyvalents ou ne servent-ils qu’au freeride ?

Pour être suffisamment polyvalent et assurer une bonne qualité de glisse, le patin est équipé de roues de 80 mm (ou 76mm sur rollers tailles 36 à 38), d’une platine très solide (pour supporter les différents sauts et slides).
Deux tailles de roues différentes en fonction de la pointure : 36 à 38 : 76 mm / 39 à 46 : 80 mm afin d’assurer une excellente maniabilité à chacun.
La platine peut se déplacer légèrement à gauche ou à droite pour un ajustement plus précis selon votre pratique.

Quel système de freinage pour ces rollers freeride ?

Le frein complet (tampon + support de frein) est disponible à l’atelier de votre magasin Décathlon.

Qu’est-ce que l’aluminium extrudé ?

L’extrusion est un procédé de fabrication thermomécanique par lequel un matériau compressé est contraint de traverser une filière (outillage qui va permettre d’obtenir la forme du profilé).
La pièce extrudée (pour ce roller, la platine) n’ayant subi aucun pliage ou découpage, elle est ainsi plus précise et plus solide.

Poids

36: 2,65 kg ; 37: 2,84 kg ; 38: 2,9 kg ; 39: 3,08 kg ; 40: 3,08 kg ; 41: 3,23 kg ; 42: 3,23 kg ; 43: 3,32 kg ; 44: 3,32 kg ; 45: 3,38 kg ; 46: 3,38 kg

Les photos officielles des rollers MF500 HB :

 

La vidéo de présentation :

A la découverte des rollers MF500 HB

J’ai donc testé un modèle en taille 42. Voici ce que ça donne une fois chaussé :

Test des rollers freeride MF500 HB OxeloTest des rollers freeride MF500 HB Oxelo

 

Le design

Les couleurs rendent vraiment bien ! Le noir domine et il est accompagné d’un bleu turquoise sur quelques éléments comme les lacets, sur la languette, dans le chausson ou encore quelques touches par-ci par-là.

Ils sont quand même assez fins et ne donnent pas l’impression d’avoir des énormes trucs aux pieds. Toute la partie extérieure, et notamment sur le dessus du pied, est en plastique, pas de tissu comme on trouve sur d’autres modèles. Ils sont aussi assez léger à porter ou à transporter.

Le prix

Le prix de ces rollers MF500 HB est de 85€, ce qui n’est vraiment pas cher par rapport à la concurrence qui se situe au dessus de la barre des 100€ et bien au-delà.

Le confort

Les rollers sont assez faciles à enfiler. Ils maintiennent bien le pied et la cheville. Petit bémol au niveau du confort. Je les trouve un peu raide au niveau de la cheville, mais c’est peut-être dû à ma morphologie.

Les boucles de serrage sont au début complexes à comprendre, surtout pour les desserrer. Sur la boucle du dessus du pied, il faut appuyer sur deux petits leviers qui vont libérer la languette. Une fois qu’on a compris comment ça fonctionne, c’est en réalité très facile à utiliser.

Test des rollers freeride MF500 HB Oxelo

Le RIDE !

La première impression est très bonne avec une glisse fluide…et d’un coup, waouh, ça fait trop bizarre, il n’y a pas de frein ! En fait, pour dire la vérité, je n’avais pas remarqué l’absence de freins quand je les ai déballé. Comme je n’avais jamais testé de modèle sans frein, ben au début, c’est une drôle de surprise ! Après, bien-entendu, on s’y fait vite. Et si vraiment on ne s’y fait pas, les freins sont en vente à part. Dans l’ensemble, ils sont agréable à porter. Leur poids, assez léger, fait qu’on ne se fatigue pas trop les jambes.

Et pour tester le côté freeride, direction le skatepark ! Alors, je préviens tout de suite, je n’avais jamais monté et descendu des rampes, j’avais juste fait des randos sur voie verte. Évidemment, première descente de rampe, je me casse la gueule, et biiim ! Mais heureusement, ma nièce était là ! Elle pratique le roller depuis toute petite et fait partie d’un club depuis quelques années. « Plie bien tes genoux et penche toi en avant tonton ! ». Et yes, c’est bon, j’ai passé la pente !

Ensuite, c’est à ma nièce de les tester. Bon, elle chausse du 39 mais en serrant bien le 42…ça passe. Slalom entre les plots, monte et descend les rampes…facile ! Pour elle, le gros plus de ce HB500 est la maniabilité : « ils sont supers pour tourner ! ».

Test des rollers freeride MF500 HB OxeloTest des rollers freeride MF500 HB Oxelo Test des rollers freeride MF500 HB Oxelo Test des rollers freeride MF500 HB Oxelo

Il faisait chaud dans le sud de la France pour le jour du test, donc j’avais chaud aux pieds, mais je n’ai eu aucune douleur ni point d’appui en les enlevant. Finalement, la raideur que je sentais en les mettant au début, une fois le ride lancé, je m’en apercevais même plus. Ça devait être le fait qu’ils étaient neufs. Non, vraiment aucune douleur…sauf au poignet après ma chute, lol !

Ça donne vraiment envie de se mettre au roller freeride !

Merci à Décathlon !